Ecole de Taekwon-Do Fribourg

Le Taekwon-Do

La pratique du Taekwon-do se répartit entre les modules suivants : Formes, Combats prédéterminés, Combats libres, Selfdefense, Cassages. Les   formes    :   chorégraphie   de   mouvements   d'attaque   et   de   défense   dans   une   séquence   prédéterminée,   simulant   un   combat imaginaire contre plusieurs adversaires en mouvements. Les   combats   prédéterminés    :   pratiqués   avec   un   partenaire.   L'attaquant   réalise   une   suite   d'attaques   prédéterminée   face   à   laquelle   le défenseur réalise une suite de mouvements défensifs prédéterminée. Les   combats   libres   :   pratiqués   avec   un   partenaire   et   avec   des   équipements   de   protection.   Les   coups   ne   sont   pas   portés   à   pleine puissance   (semi-contact)   et   les   techniques   et   cibles   autorisées   sont   limitées   pour   la   sécurité.   Les   poings   sont   utilisés   autant   que   les pieds. Selfdefense   :   pratiquée   avec   un   ou   plusieurs   partenaires.   Simulation   d'attaques   réalistes   (saisies,   étranglements,   attaques   avec   arme blanche, etc.) face auxquelles le défenseur apprend à se protéger dans le respect de la légitime défense. Les   cassages    :   test   de   l'efficacité   de   certains   mouvements   d'attaque.   Il   s'agit   de   casser   une   ou   plusieurs   planches   de   bois   pour s'assurer   de   l'efficacité   de   la   technique   apprise   (puissance,   précision,   etc.).   Le   pratiquant   est   aussi   amené   à   réaliser   le   potentiel destructeur de ces techniques qui ne doivent être utilisées qu'en cas d'extrême nécessité (légitime défense).
© Ecole de Taekwon-Do Fribourg - 2018
© Ecole de Taekwon-Do Fribourg - 2018
Ecole de Taekwon-Do Fribourg

Le Taekwon-Do

La    pratique    du    Taekwon-do    se    répartit    entre    les    modules suivants : Formes, Combats prédéterminés, Combats libres, Selfdefense, Cassages. Les   formes    :   chorégraphie   de   mouvements   d'attaque   et   de défense    dans    une    séquence    prédéterminée,    simulant    un combat      imaginaire      contre      plusieurs      adversaires      en mouvements. Les   combats   prédéterminés    :   pratiqués   avec   un   partenaire. L'attaquant   réalise   une   suite   d'attaques   prédéterminée   face   à laquelle    le    défenseur    réalise    une    suite    de    mouvements défensifs prédéterminée. Les   combats   libres   :   pratiqués   avec   un   partenaire   et   avec des   équipements   de   protection.   Les   coups   ne   sont   pas   portés à   pleine   puissance   (semi-contact)   et   les   techniques   et   cibles autorisées    sont    limitées    pour    la    sécurité.    Les    poings    sont utilisés autant que les pieds. Selfdefense    :    pratiquée    avec    un    ou    plusieurs    partenaires. Simulation     d'attaques     réalistes     (saisies,     étranglements, attaques     avec     arme     blanche,     etc.)     face     auxquelles     le défenseur   apprend   à   se   protéger   dans   le   respect   de   la   légitime défense. Les   cassages    :   test   de   l'efficacité   de   certains   mouvements d'attaque.   Il   s'agit   de   casser   une   ou   plusieurs   planches   de   bois pour     s'assurer     de     l'efficacité     de     la     technique     apprise (puissance,   précision,   etc.).   Le   pratiquant   est   aussi   amené   à réaliser    le    potentiel    destructeur    de    ces    techniques    qui    ne doivent   être   utilisées   qu'en   cas   d'extrême   nécessité   (légitime défense).